La fin d’une époque

Episode 1 : La fin d´une époque et le (tout) début d´une autre ?

La société postmoderne, à l´inverse de la société moderne issue du fameux contrat social, se caractérise par l´impossibilité de construire un projet commun rassemblant une majorité large sur une vision commune et structurée de l´avenir. Cette impossibilité trouve ses racines dans le déclin de l´intérêt général et dans le rejet croissant d´une autorité suprême de moins en moins admise. En effet, l´établissement de règles et de normes se heurte, à priori, à des résistances de plus en plus fréquentes. Cette difficulté toujours plus importante de construire un projet commun à grande échelle est le résultat d´une très lente sédimentation de l´ère moderne. Une sédimentation résulte toujours d´une accumulation que l´on voit, ni avant ni pendant mais toujours après, au moment de la saturation. Et nous sommes précisément dans un moment de saturation. Une saturation idéologique qui entraine toutes les autres saturations (politique, économique, philosophique…etc.).

Fin de homogénéisation, Vive la fragmentation!

Cette saturation résulte de la volonté, parfois excessive et déviante, de l’ère moderne de tout homogénéiser, de tout standardiser, de tout contrôler et de tout moraliser ! Un des marqueurs de cette saturation citoyenne par rapport au « tous pareils» est que la plupart des sujets, autrefois réservés à  la sphère privée et/ou autoritaire, passent désormais sur la place publique et démocratique à  tel point que la loi est devenue le marqueur social de la prise en compte d´un problème donné ! Le débat sur le « mariage pour tous » est une parfaite illustration de ce phénomène postmoderne. Cette volonté farouche de la prise en compte publique des différences d´ordre privé explique assez  précisément pourquoi l´ère postmoderne ne sera plus jamais une société homogène mais plutôt une mosaïque hétérogène plus ajustée qu´intégrée.

La société passe d’un ensemble homogène à  une mosaïque hétérogène

A vue de nez…

Les visions, les valeurs, les intentions ont changé d´échelle. Elles ne concernent plus une nation ou une entreprise dans son ensemble mais un groupe d´individu, une communauté, un clan ou encore une tribu à  l´intérieure de la nation ou de l´entreprise. Ce changement d´échelle répond à  un saut de complexité sans précédent d´une société devenue à  la fois hyperconnectée, rebelle et débridée. Ce mouvement d´indépendance face à  la norme et à  l´autorité est une impatience manifeste par rapport aux promesses de changement rarement tenues et pourtant souvent utilisées comme gage de cohésion ! La société moderne issue du fameux contrat social n´est plus synchrone avec elle-même. Dans la période de transition que nous vivons, il y a une société qui se dit et une autre qui se vit. Il n´y a plus une société, il y a des communautés qui ne vivent plus la même chose. Ce même phénomène est bien évidemment exporté dans les entreprises et les organisations et met à  mal les systèmes hiérarchiques centralisateurs qui en voulant tout contrôler ne maîtrise en réalité plus rien !

Le collectif aux multiples appartenances

La volonté de réduction des différences entre individus en un modèle de citoyen unique ne fonctionne plus. L´assimilation, l´intégration et l´homogénéisation saturent, en réaction le système se fragmente. Ce mouvement s´accompagne du passage d´un individu moderne plus ou moins stéréotypé en fonction de sa catégorie socioprofessionnelle à une personne postmoderne aux multi appartenances plus ou moins éphémères et fluctuantes. La société semble passer de l´adolescence caractérisée par la volonté d´être « tous ensemble et tous pareils » à l´âge adulte caractérisé par la volonté de fonder « une famille unique ». Ce saut (de maturité ?) redonnera t´il du sens et du souffle au devoir collectif ? Cette question cruciale est bien évidemment un des enjeux majeurs de cette ère postmoderne émergeante.

D’un individu univoque à  une personne équivoque

Je travaille à  mi temps dans ma tribu!

Ce n´est un secret pour personne, les individus s´investissent parfois beaucoup plus en tant que bénévoles dans leur tribu que dans leur entreprise où pourtant ils sont rémunérés (parfois grassement !). A l´évidence, le devoir collectif s´apprécie dorénavant, non plus par un lien patriotique ou hiérarchique mais par des liens originels, existentiels ou occasionnels. Politiquement, économiquement, philosophiquement, tout se passe comme si les différentes communautés court-circuitaient « la voie officielle » ou les différentes hiérarchies en devenant les briques élémentaires d´une mosaïque très hétérogène. Cette mosaïque, qui prend chaque jour un peu plus racine, est en train de transformer nos villes, nos quartiers, nos entreprises et finalement l´ensemble de notre environnement. Face à ces changements profonds irréversibles et irrémédiables, à quoi ressemblera une ville postmoderne, une entreprise postmoderne ou une organisation postmoderne ? Il n´y a évidemment pas de réponse tout faite ! Une chose est certaine en revanche, les vrais acteurs politiques, économiques, écologiques, philosophiques et académiques de demain seront les hommes et les femmes qui auront la légitimité et la crédibilité pour faire coexister les morceaux de la mosaïque en abandonnant l´idée d´un pouvoir d´en haut qui décide ce que doit être tout le monde en bas. Le haut (le global) doit devenir une passerelle pour relier, rassembler et mettre en synergie le bas (le local). Cette nouvelle règle du jeu est au centre de la société postmoderne qui débute sous nos yeux parfois interrogateurs !

A l´évidence, nous vivons la fin d´une époque et le début d´une autre.  Il y a chez l´immense majorité d´entre nous une nouvelle façon de vivre sa vie et son travail !

La fin d’une époque? Quelles sont les ruptures profondes et irréversibles auxquelles nous devrons faire face demain en tant que parents, salariés, citoyens ou managers? C´est ce que nous découvrirons dans le prochain épisode de cette « saga postmoderne ».

 

Articles conseillés

Peut-on (encore) faire confiance au progrès technologique ?

Peut-on (encore) faire confiance au progrès technologique ? Ce début de XXI siècle est décidément un mélange très tumultueux entre des promesses de progrès inimaginables au XX siècle et des stigmates très persistants du « vieux monde » comme disent certains....

Le management peut-il réinventer l’espace-temps du travail ?

Lieux et liens au travail sont très cloisonnés. Le contrat de travail prévoit un lieu de travail précis mais ne prévoit aucun lien précis entre les personnes sauf des liens hiérarchiques. Le management peut-il réinventer le temps et l’espace économique ?

Dé-chainez-vous !

Dé-chainez-vous, cela fait un bien fou ! La liberté, çà ne se donne pas, ça se gagne… On ne naît pas libre, on n'est pas libre, on le devient et le chemin pour le devenir passe par un difficile et long travail intérieur à mener sur trois voies parallèles : la clarté...

le grand virage des managers

Pourquoi avons-nous besoin de nouveaux managers dans le paradigme en devenir ? La finalité d'une entreprise n'est ni de créer de l'emploi, ni d'enrichir ses actionnaires. La finalité d'une entreprise est de créer de la valeur d'usage et d'enrichir ses savoir-faire....

Management des organisations : Il est temps d’être « politiquement incorrect » !

Management des organisations : Il est temps d’être « politiquement incorrect » ! Technologiquement, on a déjà inventé l’entreprise de demain. Tout le monde peut s’en apercevoir pour le pire et le meilleur. En revanche, humainement parlant, on peine à trouver de...

Sérendipité ou l’art d’avoir de la chance

Sérendipité ou comment saisir les opportunités dans un monde devenu imprévisible ? La sérendipité est un mot à l’histoire singulière. Sur le plan phonétique, il n’a ni le charme ni l’usage commun de son homologue anglais (serendipity). Le sens le plus profond de ce...

Place de la raison dans le management des entreprises en période d’incertitude

"Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas". Cette célèbre citation signifie-t-elle un abandon de la raison, une incitation à une irrationalité ou encore plaide-elle pour un antirationalisme ? Non pas tout du tout. Il ne s'agit pas de cela. Il s'agit juste de...

La FéminiTé, une parfaite illustration des années en Té…qui nous attendent

Chacun le constate au quotidien : Le monde devient turbulent, effervescent voire violent. Nous vivons, irrésistiblement et irréversiblement, le passage d’un monde à un autre. Nous vivons aussi, plus ou moins douloureusement, le passage d’une logique à une autre avec à...

(R)évolution des modèles managériaux : Freins et leviers potentiels

(R)évolution des modèles managériaux : Freins et leviers potentiels En management, l’important n’est pas d’exiger mais d’obtenir. Cette nuance doit nous faire réfléchir sur les évolutions à apporter à nos techniques managériales. Cette introduction est d’autant plus...

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ?

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ? Les nouvelles techniques ne sont ni bonnes ni mauvaises, tout dépend ce que l’on en fait. Au fond, l’utilisation des techniques ne fait que révéler l’humain à lui-même ! Ce...

Le travail et nous en 2021 : Quelques éclairages sur une relation ambiguë

Dans 50 ans, travaillera-t-on encore ? En 1945, 60% de la population était rurale et travaillait dans les champs. Aujourd’hui moins de 2% de la population active est nécessaire pour nourrir les 98% restant. Les progrès techniques, l’automatisation, la mise en place...

2021, l’année en Té ?

2021 sera-t-elle l’année des opportuniTés ? Peut-être ! Alors, petit tour d'horizon de ce qui pourrait nous attendre ! Té comme CompléxiTé  La complexité, parce qu'elle induit de l'imprévisibilité, engendre une incertitude croissante. La seule réponse à cette...

La digitalisation : Une échasse pour une intelligence augmentée ou une béquille pour une humanité diminuée ?

La digitalisation : Une échasse pour une intelligence augmentée ou une béquille pour une humanité diminuée ? Une époque c’est d’abord un contexte technologique ! Comme toujours, l’éthique d’une époque doit se contextualiser au travers de ses révolutions...

Le Kit Spécial Déconfinement pour bien vivre avec le coronavirus et après !

A propos de notre autonomie… Comme dirait l’autre, l’anxiété est l’anticipation de quelque chose qui ne va probablement pas arriver. Nous sommes tous dans cette forme d’incertitude. Personne ne sait quand ni comment ce confinement cessera. Et la société d’aujourd’hui...

Le progrès

C’est quand tout va mal (ou presque)…que nous devons repenser la notion de progrès Une société lassée, désabusée, divisée et fatiguée…mais par quoi au juste ? Le Progrès au fond se résume souvent dans une tentative de libérer l’Homme de ses principales contraintes....

Management des organisations : Ce n’est pas une révolte chef, c’est une révolution !

Management des organisations : Ce n’est pas une révolte chef, c’est une révolution ! Mais qu’est ce qui arrive aux managers ? Sauf exception, plus une entreprise devient grande, plus elle est orientée vers des résultats à court terme, plus elle devient bureaucratique...

Employabilité : Prêt pour le monde d’après ?

Employabilité : Prêt pour le monde d’après ? La crise du coronavirus accélère la mutation du marché du travail En termes d’employabilité, le sujet du télétravail a sans aucun doute dominé les débats ces derniers temps mais il n’est au fond que l’écume du vrai sujet....

Le monde d’après : Une promesse éternelle une fois encore recyclée ?

Le monde d’après : Une promesse éternelle une fois encore recyclée ? La sidération de l’ensemble des gouvernements mondiaux devant la pandémie du coronavirus a mis en lumière deux choses inerrantes à l’économie mondialisée dans laquelle nous baignons. La première de...

Quelques interrogations à propos du monde d’après…

Quelques interrogations à propos du monde d’après… La nostalgie et l’utopie sont les deux grands pièges à éviter pour créer le monde de demain.  Réfléchir sur le monde d’après, c’est donc partir du monde d’aujourd’hui pour dépasser et transcender ses limites. Cet...

Qu’est ce qui nous arrive ? Eléments de réponse éclairés par les évènements en cours

Qu’est ce qui nous arrive ? Eléments de réponse éclairés par les évènements en cours En temps de crise, seules la force du bateau et la virtuosité du capitaine comptent La crise du coronavirus est une véritable radiographie de notre pays en révélant ce qu’il contient...

MPM TV

Abonnez-vous à notre newsletter