Sélectionner une page

Management, planification et synchronisation : La valse à 3 temps

jeudi 7 octobre 2021

Plus un système devient complexe et moins il devient prédictible dans le temps.

C’est le point commun entre la météo (le temps est de plus en plus incertain) et le management des organisations (prévoir ce qui va se passer dans le temps est de plus en plus difficile). En pratique, cette réalité met les entreprises en tension croissante en générant des doses d’incertitude toujours plus fortes. Dans un monde qui bouge plus vite et plus fort qu’avant, il ne suffit plus de prévoir les choses. Il devient essentiel également de s’adapter aux choses. Les sauts inouïs de complexité de l’environnement obligent les entreprises à revoir leur management du temps et la dialectique existante entre planification (l’art de prévoir les choses) et synchronisation (l’art de s’adapter aux choses). Cette nécessité de rééquilibrer cet équilibre est d’autant plus cruciale que nous savons, par expérience, que sans grille de lecture adaptée, nous passons à côté de la réalité que l’on souhaite modéliser.

Penser le management c’est aussi penser ce qui n’est pas « modélisable »

La crise du coronavirus nous a montré, grandeur nature, toute la différence entre la vie « version planification » et la vie « version synchronisation ». Dans les entreprises, les managers sont très « contaminés » par la vie version planification, version très mécanique de la vie.  Au départ, on se définit un but (jalonné par des objectifs intermédiaires). Avant de partir, on s’approvisionne en stocks, on calcule un itinéraire (étapes, échéances, optimisations) afin d’optimiser les performances d’un parcours programmé soumis à des impératifs quantitatifs. Mais dans réalité, force est de constater que c’est de plus en plus souvent la vie version synchronisation qui s’impose. Cette version est beaucoup plus organique que mécanique. Son point de départ est une identité profonde (ce que l’on est vraiment). Chemin faisant, on s’approvisionne (c’est-à-dire on se ressource) selon les opportunités. A chaque bifurcation de la route, on opte pour des règles de vie (notre éthique) guidant nos décisions (le bon chemin) pour se mettre au service d’une intention qui nous mènera on ne sait où mais en choisissant avec qui et comment on y va ! Au fond, ces deux versions posent des questions très complémentaires sur le management du temps. La planification pose la question « Que va-t-il se passer ? ». On est donc dans l’anticipation. La synchronisation pose la question « Que faisons-nous avec ce qui nous arrive ? ». On est donc dans le domaine de l’adaptation

La vraie agilité c’est prévoir ET s’adapter

Vous l’avez compris, la planification est une vaste machinerie pour maitriser les choses. La synchronisation est une belle symphonie pour faire vibrer les choses. Le management d’hier a privilégié la planification à la synchronisation. Le management d’aujourd’hui et encore plus celui de demain, fera le pari inverse car chaque époque a son exigence.  Hier, le mot d’ordre c’était « maîtriser », demain le mot d’ordre sera « s’ajuster » ! Quand comme aujourd’hui, l‘écart entre les modèles et le réel se creuse, il devient essentiel de rééquilibrer les techniques de planification et de synchronisation dans les business model car sans imagination devant l’imprévu, le management est souvent esclave de sa répétition. Insistons sur un point, il ne s’agit pas de choisir entre planification et synchronisation. Il s’agit juste de composer, avec comme boussole, leur utilité. La planification c’est l’art d’anticiper les choses prévisibles en les optimisant. La synchronisation c’est l’art d’accueillir les choses imprévisibles et de les optimiser ! Cette compétence (la planification) et ce talent (la synchronisation) se combinent et permettent un grand luxe : s’affranchir du temps !

Le management est une histoire de destination et de voyage

Dans cette métaphore, on retrouve toute la complémentarité entre planification et synchronisation. En effet, la planification fixe la destination et la synchronisation construit le voyage ! Evidemment, Dans un monde devenu imprévisible, la synchronisation devient parfois plus pertinente que la planification ! Pourquoi ? Parce que quand on se trompe de route, la destination (l’objectif) perd son sens alors que le voyage (l’intention) peut garder tout le sien. En ce sens, la synchronisation peut devenir plus stratégique que la planification. Dans une période d’incertitude et de grande mutation, le business plan à cinq ans, c’est un peu l’astrologie des entreprises. L’ennemi de la planification c’est l’imprévu. Vu sa fréquence, certains se disent, passons à la synchronisation. C’est cette dynamique de l’imprévu, due à des sauts de complexité, qui pourrait nous faire dire : Le management d’hier planifiait la destination (l’objectif). Le management de demain synchronisera le voyage (l’intention) ! Une chose est certaine : En management comme ailleurs, la synchronisation est parfois aussi utile que la planification !

la planification c’est raison-projection. La synchronisation c’est passion-intention !

Toute l’intelligence de la planification est basée sur comment « prévoir et anticiper ». La synchronisation vient utilement compléter cette première intelligence par une seconde basée sur comment  « optimiser et s’adapter ». Cette autre intelligence est d’autant plus utile qu’une vision partagée passe souvent par un parcours partagé ! A l’évidence, devant le poids croissant de l’incertitude, un des défis majeurs posés aux managers pourrait se résumer ainsi : Comment mobiliser sur de nouvelles destinations sans se focaliser sur la route à suivre ? En effet, Pour retrouver une vraie vitalité, le management des entreprises doit tuer le mythe que tout planifier signifie travailler bien et efficacement. Moins planifier mais, plus synchroniser c’est parfois travailler moins mais mieux. La planification est l’horloger du management des entreprises en période calme alors que la synchronisation en est le joaillier en période turbulente. C’est bien connu, on ne conduit pas une entreprise dans la crise avec les mêmes méthodes que par temps calme…C’est pour cela que si le plan d’action est de la planification, le mode d’action c’est de la synchronisation !

Pour conclure…

Le management mécanique a misé sur la planification. Le management organique rééquilibrera la planification avec des techniques de synchronisation. Pour redevenir crédible et surtout opérationnel sur le réel des choses, le management doit quitter les certitudes mécaniques ( si A donne B alors B donnera C) qui partout et en tout sont de moins en moins vérifiées et s’appuyer sur de possibles émergences (Si A rencontre B alors naitra C) même s’il est impossible de connaitre à l’avance la nature exacte de C. Encourager ce changement de logique c’est préférer une approximation éclairante à une certitude aveuglante ! Quand ce qui devait arriver n’arrive pas, certains pensent que l’avenir est en crise (les planificateurs) alors que d’autres profitent de ce qui arrive vraiment pour dire que le présent offre de nouvelle opportunités (les synchronisateurs) ! Quand la planification devient aléatoire, la synchronisation doit venir au secours de la planification!

 

Articles conseillés

Sociologie : Quelques exemples d’évolution des valeurs sociétales

De l’unité à l’unicité : le management de nos vies change de finalité Dans la société, comme dans les entreprises, le polythéisme des valeurs est de plus en plus patent. A l’unité d’hier se substitue en tout et partout l’unicité. Dit autrement, les blocs homogènes se...

Et si nous acceptions enfin l’incertitude !

Nous vivons dans un monde CIA - Complexe, Incertain et Ambigu et c’est pour cela que notre niveau de maitrise devient très relatif. Cette incertitude peut aller jusqu’à la peur : La peur de manquer, la peur de l’étranger, la peur du déclassement, la peur de...

Vers un changement de paradigme des compétences

      Le management des compétences navigue aujourd’hui entre tension et crispation. Le rêve de toute organisation dans une période de changements est de voir une vraie rupture dans la façon de faire et dans la façon d’être de ses collaborateurs. Ce...

Comment bien vieillir malgré tout?

Comment bien vieillir malgré tout ? Regard décalé sur une certaine Sagesse*. Mieux vaut être en travaux plutôt qu’un produit fini ! Voilà une bonne résolution pour bien vieillir. La caractéristique de ce qui est vivant est de se transformer. Le parti pris de la...

Parfums d’été

Parfums d’été Le management, au fond, c’est réaliser des choses extraordinaires à partir de choses ordinaires grâce à des managers à la fois vrais et hors normes. Six parfums composent l’alchimie de ce type de leadership : un parfum de noblesse dans l’intention, un...

Chef, digitalise-moi

Chef, digitalise-moi ! L’Homme est devenu le maillon faible de son espace-temps Le digital est une révolution technologique et un tsunami managérial. Pour la première fois de son histoire, l’homme est en effet devenu le maillon faible de son espace-temps. Ce n’est...

Management des organisations : Réflexion de fond sur le pilotage de la performance

Management des organisations : Réflexion de fond sur le pilotage de la performance En management, comme ailleurs, le problème n'est pas de piloter l’activité à l’aide d’indicateurs clés ou de révolutions technologiques X ou Y. Le vrai problème est de savoir si les...

Peut-on (encore) faire confiance au progrès technologique ?

Peut-on (encore) faire confiance au progrès technologique ? Ce début de XXI siècle est décidément un mélange très tumultueux entre des promesses de progrès inimaginables au XX siècle et des stigmates très persistants du « vieux monde » comme disent certains....

Le management peut-il réinventer l’espace-temps du travail ?

Lieux et liens au travail sont très cloisonnés. Le contrat de travail prévoit un lieu de travail précis mais ne prévoit aucun lien précis entre les personnes sauf des liens hiérarchiques. Le management peut-il réinventer le temps et l’espace économique ?

Dé-chainez-vous !

Dé-chainez-vous, cela fait un bien fou ! La liberté, çà ne se donne pas, ça se gagne… On ne naît pas libre, on n'est pas libre, on le devient et le chemin pour le devenir passe par un difficile et long travail intérieur à mener sur trois voies parallèles : la clarté...

le grand virage des managers

Pourquoi avons-nous besoin de nouveaux managers dans le paradigme en devenir ? La finalité d'une entreprise n'est ni de créer de l'emploi, ni d'enrichir ses actionnaires. La finalité d'une entreprise est de créer de la valeur d'usage et d'enrichir ses savoir-faire....

Management des organisations : Il est temps d’être « politiquement incorrect » !

Management des organisations : Il est temps d’être « politiquement incorrect » ! Technologiquement, on a déjà inventé l’entreprise de demain. Tout le monde peut s’en apercevoir pour le pire et le meilleur. En revanche, humainement parlant, on peine à trouver de...

Sérendipité ou l’art d’avoir de la chance

Sérendipité ou comment saisir les opportunités dans un monde devenu imprévisible ? La sérendipité est un mot à l’histoire singulière. Sur le plan phonétique, il n’a ni le charme ni l’usage commun de son homologue anglais (serendipity). Le sens le plus profond de ce...

Place de l’intuition dans le management des entreprises en période d’incertitude

"Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas". Cette célèbre citation signifie-t-elle un abandon de la raison, une incitation à une irrationalité ou encore plaide-elle pour un antirationalisme ? Non pas tout du tout. Il ne s'agit pas de cela. Il s'agit juste de...

La FéminiTé, une parfaite illustration des années en Té…qui nous attendent

Chacun le constate au quotidien : Le monde devient turbulent, effervescent voire violent. Nous vivons, irrésistiblement et irréversiblement, le passage d’un monde à un autre. Nous vivons aussi, plus ou moins douloureusement, le passage d’une logique à une autre avec à...

Les big data de la motivation

Big data de la motivation La motivation : un bien précieux en période de saturation La plupart des entreprises et des organisations sont confrontées à  un changement de modèle économique. A ces profonds changements, potentiellement déstabilisants pour les...

(R)évolution des modèles managériaux : Freins et leviers potentiels

(R)évolution des modèles managériaux : Freins et leviers potentiels En management, l’important n’est pas d’exiger mais d’obtenir. Cette nuance doit nous faire réfléchir sur les évolutions à apporter à nos techniques managériales. Cette introduction est d’autant plus...

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ?

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ? Les nouvelles techniques ne sont ni bonnes ni mauvaises, tout dépend ce que l’on en fait. Au fond, l’utilisation des techniques ne fait que révéler l’humain à lui-même ! Ce...

Le travail et nous en 2021 : Quelques éclairages sur une relation ambiguë

Dans 50 ans, travaillera-t-on encore ? En 1945, 60% de la population était rurale et travaillait dans les champs. Aujourd’hui moins de 2% de la population active est nécessaire pour nourrir les 98% restant. Les progrès techniques, l’automatisation, la mise en place...

2021, l’année en Té ?

2021 sera-t-elle l’année des opportuniTés ? Peut-être ! Alors, petit tour d'horizon de ce qui pourrait nous attendre ! Té comme CompléxiTé  La complexité, parce qu'elle induit de l'imprévisibilité, engendre une incertitude croissante. La seule réponse à cette...

MPM TV

Abonnez-vous à notre newsletter