La force de l´intention

vendredi 14 juin 2013

La force de l´intention

L´intention moderne était le « rêve d´avoir ». L´intention postmoderne sera « le rêve d´être et de devenir »

Ce fut une terrible escroquerie du système socioéconomique moderne que de prétendre fournir du bonheur. Le bonheur se vit parfois, mais il ne s’achète jamais. Quant au plaisir, il est souvent trop éphémère pour être réellement consistent. Contrairement au plaisir et au bonheur, la joie de vivre n´est jamais donnée, elle se construit pas à  pas. La joie de vivre est  une progression, une posture, un état d´esprit, une volonté, une intention. Pour illustrer la nuance entre plaisir, bonheur et joie de vivre, disons que le plaisir et le bonheur sont souvent au bout du chemin alors que la joie de vivre est le chemin. La joie de vivre est une volonté constante d´explorer et d´exploiter tous les possibles et tous les potentiels sans jamais tomber dans l´impossible ou l´idéal. Contrairement au plaisir ou au bonheur qui enchainent en fortifiant le « rêve d´avoir », la joie de vivre fortifie « le rêve d´être et de devenir ». Cette joie d´être et de devenir agit comme un ressort qui nous allège, qui nous éclaire et nous élève par simplicité.

La force de l´intention : une vraie alternative à la finalité

Pourquoi s´intéresser à  cette joie de vivre et à  ses nuances radicales avec les notions de plaisir et de bonheur me direz-vous ? Tout simplement parce que nous sommes dans une période de mutation et de saturation idéologique et que c´est précisément dans ces périodes qu’il est le plus judicieux de se poser les bonnes questions. Oser la force de l´intention en pleine période de mutation et de grand chambardement revient à  s´offrir la chance de répondre en son âme et conscience à  la question suivante : « Quelle est ma réelle intention pour l´avenir ? »

Quelle est ma réelle intention pour l´avenir ? Derrière cette question essentielle, il y a nos valeurs, nos croyances et nos convictions, c´est à  dire au fond ce qui nous rend unique et souvent précieux. Prendre le temps de faire un point sur ses valeurs, ses convictions et ses croyances, c’est réveiller l’audace qui existe (ou qui sommeille) quelque part au fond de nous-mêmes. Mais au fond de quelle audace parlons-nous ? Tout simplement de l´audace de vivre sa vie et non pas la vie d´un autre ou d´une autre !!!

Le paradigme dit moderne et sa logique universaliste craque de partout. C´est maintenant une certitude : nos vies vont changer, nos métiers vont changer, notre environnement va changer mais nous ne connaissons pas encore les contours exacts de notre nouvelle vie, de notre nouveau métier ou de notre nouvel environnement. Face à  tant d’imprévus et d’incertitudes, tout le monde comprend bien l’importance de prendre le temps, chacun à  son rythme, de faire un point sur ses valeurs, ses désirs et ses croyances. En effet, pour avoir confiance en soi, nous devons d´abord avoir « conscience de soi »

La force de l´intention : Une expérience à  vivre entre vision et action

Pour explorer ses intentions et donc envisager de construire et de bâtir un avenir qui nous ressemble, la première question à  se poser, est de savoir, si nous souhaitons être auteur et acteur de notre devenir ou si nous souhaitons plutôt déléguer à  d’autres notre destin. En fonction de notre réponse, nous pouvons déjà  deviner des intentions assez différentes. Et si je me vois aucun avenir me direz-vous ? Est-ce que c´est grave Docteur ? Pas forcément ! Cela traduit simplement le fait qu´au fond, je ne n´ai pas d´intention particulière. Il faut alors soit accepter de déléguer son avenir à  d´autres, soit profiter de cette période de mutation pour réveiller notre élan vital.

Cerner nos réelles intentions exige également de la lucidité sur la paire de lunettes avec laquelle nous scrutons l´avenir : En effet, avant de dire que demain sera plus difficile ou plus facile qu´aujourd´hui ou qu´hier, faisons l´effort d’analyser nos jugements en fonction de la couleur des lunettes que nous portons. Cet « effet d´optique » est loin d´être un gadget car  par souci de cohérence personne n’a envie d’avoir tort par rapport à  ce qu’il avait prévu et imaginé ! Quand on a prévu du noir, on veut voir du noir et on fait tout ce qu´il faut pour voir du noir et quand on a prévu du rose on veut voir du rose et on fait tout ce qu´il faut pour voir du rose ! Évidemment, les plus réalistes prévoiront un arc en ciel multicolore pour développer au quotidien leur progression, leur intention et leur joie de vivre.

Le management postmoderne personnalisera les intentions

Le paradigme socioéconomique moderne a tiré sa force et sa puissance en détournant l´immense majorité d´entre nous de ces questions essentielles en nous faisant croire que les réponses pouvaient être homogènes, standardisées et accomplies moyennant bien entendu notre obéissance et notre dévotion. C´est seulement quand le paradigme craque de partout et que le contrat de confiance est rompu que l´on s´aperçoit que le « deal » était peut être un leurre et qu´il est donc l´heure de se réapproprier sa vie et les intentions qui vont avec. Évidemment, cet exercice nécessite un effort de libération car se prendre en main nécessite d´être libre. Le prisonnier ne peut pas se prendre en main quelque soit les raisons de son emprisonnement !

La chute des modèles et des idoles favorisera l´accomplissement des intentions collectives et tribales

Paradoxalement, c´est quand l’incertitude est forte et maximale que la force de l´intention est la plus utile car c´est précisément à  ce moment là  que nos intentions feront la différence entre des lendemains qui chantent et des lendemains qui pleurent. Si la violence inouïe du changement de paradigme en cours pouvait avoir une utilité, ce serait de nous redonner le courage de se réinterroger sur nos réelles intentions. En effet, à  l´heure ou plus grand-chose ne viendra de l´état nation ou des différentes institutions (écoles, entreprises, églises), il devient indispensable de manager sa propre existence avec soin si l´on veut vivre de façon à  la fois dynamique et apaisée. De la force de nos intentions dépendra notre capacité à  trouver notre vrai talent, notre vraie compétence et notre vraie valeur ajoutée pour servir et nourrir ensuite un projet collectif ou tribal. Cette auscultation de nos intentions favorisera également la construction de passerelles entre nos vies personnelles et professionnelles. Ainsi, nous nous offrirons et nous nous ouvrirons non pas un horizon mais des horizons différents. Chaque fois que nous prendrons le temps de cultiver et d’entretenir notre jardin personnel et professionnel, en alignant nos intentions, nos possibles et nos potentiels, nous développerons une intention efficace et utile.

L´intention n´est pas une affaire de justice mais de justesse.

Non, il n’existe pas de justice. En réalité tout est affaire de justesse. En effet, la justice fait appel à  la loi ou à  la norme, et la loi ou la norme n’est pas toujours juste. En revanche, la justesse fait appel à  la posture, à  notre posture, c’est à  dire à  l’ensemble de ce que nous sommes et de ce que nous faisons en tant qu’auteur et acteur de notre avenir. Cette posture, elle ne dépend que de nous, c´est pour cela qu´elle est forcément juste. S´il fallait illustrer la force de nos intentions, nous pourrions citer Nietzsche qui disait : « deviens ce que tu es vraiment et fais ce que toi seul tu peux faire ».

Se construire un avenir et un devenir dépend donc essentiellement de la posture que l’on adopte. Une posture dont on ne parle d’ailleurs pas beaucoup car elle exige un travail exigeant et quotidien. C´est vrai, travailler sa posture est ni évident ni facile. C´est pourtant indispensable pour accéder aux opportunités qui nous tendent les bras presque chaque jour. La vie est trop courte pour être unique ! Voila un slogan qui doit donner du baume au cœur à  chacun pour manager son existence et ainsi façonner son avenir et son devenir selon ses intentions et ses choix du moment.

5 recommandations pour entreprendre nos intentions

Pour épouser toutes les opportunités qui nous tendront les bras et faire de nous des personnes chanceuses, prolongeons notre intention par cinq recommandations pour augmenter significativement notre probabilité d´avoir rendez-vous avec un avenir qui nous ressemble :

Recommandation 1 : Prenons le temps de faire un bilan sur nous-mêmes et inscrivons ensuite les changements nécessaires à  nos intérêts personnels et professionnels au programme de nos priorités absolues.

Recommandation 2 : Prenons conscience des efforts et des moyens nécessaires pour mener à bien ces changements prioritaires, salutaires et bénéfiques pour nous.

La force de l’intention

Recommandation 3 : Inscrivons-nous dans la durée. Autrement dit, soyons persévérant dans le travail sur votre posture.

Recommandation 4 : Faisons-nous aider par nos proches en cas de besoin.

Recommandation 5 : Agissons pour ne pas subir. Prétendre avoir des intentions en subissant celles des autres est voué à l’échec.

Avoir une intention c´est savoir ce que l´on veut sans savoir où l´on va !

Concluons cette réflexion sur l´intention par une conviction très postmoderne pouvant se résumer ainsi : Pour être et devenir ce que l´on souhaite sans savoir exactement où l’on va, il faut savoir choisir comment on y va et avec qui ! Cette intention là a au moins le mérite de nous rendre plus paisible, plus serein et plus cohérent !

 

Articles conseillés

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ?

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ? Les nouvelles techniques ne sont ni bonnes ni mauvaises, tout dépend ce que l’on en fait. Au fond, l’utilisation des techniques ne fait que révéler l’humain à lui-même ! Ce...

Le travail et nous en 2021 : Quelques éclairages sur une relation ambiguë

Dans 50 ans, travaillera-t-on encore ? En 1945, 60% de la population était rurale et travaillait dans les champs. Aujourd’hui moins de 2% de la population active est nécessaire pour nourrir les 98% restant. Les progrès techniques, l’automatisation, la mise en place...

2021, l’année en Té ?

2021 sera-t-elle l’année des opportuniTés ? Peut-être ! Alors, petit tour d'horizon de ce qui pourrait nous attendre ! Té comme CompléxiTé  La complexité, parce qu'elle induit de l'imprévisibilité, engendre une incertitude croissante. La seule réponse à cette...

La digitalisation : Une échasse pour une intelligence augmentée ou une béquille pour une humanité diminuée ?

La digitalisation : Une échasse pour une intelligence augmentée ou une béquille pour une humanité diminuée ? Une époque c’est d’abord un contexte technologique ! Comme toujours, l’éthique d’une époque doit se contextualiser au travers de ses révolutions...

Le Kit Spécial Déconfinement pour bien vivre avec le coronavirus et après !

A propos de notre autonomie… Comme dirait l’autre, l’anxiété est l’anticipation de quelque chose qui ne va probablement pas arriver. Nous sommes tous dans cette forme d’incertitude. Personne ne sait quand ni comment ce confinement cessera. Et la société d’aujourd’hui...

Le progrès

C’est quand tout va mal (ou presque)…que nous devons repenser la notion de progrès Une société lassée, désabusée, divisée et fatiguée…mais par quoi au juste ? Le Progrès au fond se résume souvent dans une tentative de libérer l’Homme de ses principales contraintes....

Management des organisations : Ce n’est pas une révolte chef, c’est une révolution !

Management des organisations : Ce n’est pas une révolte chef, c’est une révolution ! Mais qu’est ce qui arrive aux managers ? Sauf exception, plus une entreprise devient grande, plus elle est orientée vers des résultats à court terme, plus elle devient bureaucratique...

Employabilité : Prêt pour le monde d’après ?

Employabilité : Prêt pour le monde d’après ? La crise du coronavirus accélère la mutation du marché du travail En termes d’employabilité, le sujet du télétravail a sans aucun doute dominé les débats ces derniers temps mais il n’est au fond que l’écume du vrai sujet....

Le monde d’après : Une promesse éternelle une fois encore recyclée ?

Le monde d’après : Une promesse éternelle une fois encore recyclée ? La sidération de l’ensemble des gouvernements mondiaux devant la pandémie du coronavirus a mis en lumière deux choses inerrantes à l’économie mondialisée dans laquelle nous baignons. La première de...

Quelques interrogations à propos du monde d’après…

Quelques interrogations à propos du monde d’après… La nostalgie et l’utopie sont les deux grands pièges à éviter pour créer le monde de demain.  Réfléchir sur le monde d’après, c’est donc partir du monde d’aujourd’hui pour dépasser et transcender ses limites. Cet...

Qu’est ce qui nous arrive ? Eléments de réponse éclairés par les évènements en cours

Qu’est ce qui nous arrive ? Eléments de réponse éclairés par les évènements en cours En temps de crise, seules la force du bateau et la virtuosité du capitaine comptent La crise du coronavirus est une véritable radiographie de notre pays en révélant ce qu’il contient...

Le Kit Spécial Confinement : Un outil pratique pour favoriser et faciliter la vie d’après

A propos de notre autonomie… Comme dirait l’autre, l’anxiété est l’anticipation de quelque chose qui ne va probablement pas arriver. Nous sommes tous dans cette forme d’incertitude. Personne ne sait quand ni comment ce confinement cessera. Et la société d’aujourd’hui...

Organisation du travail en réseau : Mode d’emploi, avantages et pièges à éviter

Le réseau c’est le lien « si je veux ! » Un réseau est souvent un lieu où convergent et interagissent des hommes et des femmes qui se connectent utilement souvent avec audace et ferveur. Evidemment ces caractéristiques séduisent de plus en plus de professionnels...

La grande dislocation des systèmes hiérarchiques : dissection et explications

La grande dislocation des systèmes hiérarchiques : dissection et explications Une simple constation pour commencer La devise des pionniers est la suivante : La majorité des gens seront d’accord avec moi mais plus tard ! Appliquée au management des organisations, cette...

Devenir soi et pleinement soi : La vraie bonne résolution pour 2020 ?

Devenir soi et pleinement soi : La vraie bonne résolution pour 2021 ? Anthropologiquement,  si notre époque avait une signature ce serait à coup sûr : Devenir soi et pleinement soi ! Nous sommes plus que jamais épris de liberté et de singularisation. Avoir la...

Petit florilège des grandes maladies du management

Petit florilège des grandes maladies du management Les entreprises, comme les êtres humains, peuvent souffrir de troubles de la personnalité. Les plus graves sont : La schizophrénie : l’entreprise est déchirée entre les injonctions paradoxales dues à un contrôle accru...

Management et esprit d’équipe: recette et tour de main

Management et esprit d’équipe : Recette et tour de main ! En management comme ailleurs, l’esprit d’équipe est cette fabuleuse capacité à vivre ensemble des aventures fortes quelles que soient les conditions de températures et de pression ! Mais qu’est ce qui  fonde un...

Utilisation du capital humain: message d’alerte aux managers

Utilisation du capital humain : Message d’alerte aux managers ! Le management doit devenir plus influent et moins arrogant A l’heure où les Hommes sont en concurrence avec les machines, utiliser le capital humain comme un robot, en lui faisant suivre des process, est...

#Management des organisations: Regards sur la logique des leaders d’aujourd’hui

#Management des organisations : Regards sur la logique des leaders d’aujourd’hui…  La rigidité est pilonnée par la nécessaire agilité A quelques exceptions près, l’observation de la vie économique montre que plus une entreprise devient grande, plus elle est orientée...

Mon destin et moi: c’est qui qui décide?

Que nous dit au fond notre destin ? La notion de destin est très diversement appréciée. Une idée se dégage cependant de sa signification et nous pourrions la résumer ainsi : Dans la vie, tu ne choisis pas forcément ton rôle dans la pièce mais tu peux choisir de jouer...

MPM TV

Abonnez-vous à notre newsletter