Esprit d’entreprise, Engagement et Responsabilité


http---www.pixteller.com-pdata-t-l-47288

La responsabilité : souvent citée rarement explicitée !

Beaucoup d’ouvrages de management parlent de la responsabilité individuelle ou collective  mais peu d’entre eux donnent une approche très précise des processus de responsabilisation.   Il existe donc un paradoxe : Comment penser aux  moyens de développer la responsabilité sans savoir de quoi il s’agit exactement et sans savoir comment en faire un vrai levier de performance ? De ses origines latines (respondere), qui signifie, répondre ou se porter garant de, le mot responsabilité a gardé une notion d’engagement. C’est bien évidemment cette notion d’engagement qui intéresse en premier lieu les managers et les entreprises. Et pourtant, assimiler esprit d’entreprise, engagement et responsabilité c’est peut être aller un peu vite en besogne. En effet que signifie vraiment esprit d’entreprise ? Une réponse managériale à cette question est indispensable pour tenter d’éclairer les liens potentiels entre engagement, responsabilité et performance.

http---www.pixteller.com-pdata-t-l-47289


L’esprit d’entreprise en 5 verbes fondateurs. 
La question n’est pas si facile qu’il n’y paraît. Bien des réponses peuvent y être données. Une approche managériale peut définir l’esprit d’entreprise en 5 verbes fondateurs :

Réunir : Unir et réunir les talents, les compétences et les bonnes volontés autour de projets novateurs et différiants pour créer, en interne, de la qualité de vie et en externe, une valeur d’usage pour les clients.

Agir : Cette qualité de vie en interne et cette valeur d’usage en externe passent nécessairement par de l’action et de l’interaction pour faire émerger plus de collaboration et moins de confrontation, plus de qualitatif et moins de quantitatif, plus d’innovation et moins de répétition.

Oser : Le risque est omniprésent lorsqu’on agit. Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne risquent rien. Oser c’est donc avant tout se donner le droit de parier sur l’avenir. Oser fait donc partie intégrante de l’esprit d’entreprise.

Créer : L’esprit d’entreprise ce n’est pas que fabriquer des produits ou des services. L’esprit d’entreprise c’est d’abord créer, jusqu’à l’excellence, un savoir, un savoir-faire et un savoir être pour créer de la différence et de la préférence clients.

Relier : l’intelligence humaine et collective est au cœur de la satisfaction client qui crée la différence et la préférence client. Pour faire naitre et développer un réel esprit d’entreprise, il faut apprendre à relier toutes nos formes d’intelligences: le raisonnement bien sûr mais aussi l’intuition, la relation, la vision…

La performance a besoin de liberté !

A travers de ces 5 verbes fondateurs, l’esprit d’entreprise apparait comme un lieu où se réunissent et interagissent des ressources et de l’audace pour créer une atmosphère reliant toutes les formes d’intelligence. A travers cette approche managériale de l’esprit d’entreprise, on commence à percevoir les liens potentiels entre responsabilité, engagement et performance.  Expliquons-nous !

http---www.pixteller.com-pdata-t-l-47293

Réunir, Agir, Oser, Créer et Relier n’ont de sens que si chacun est collectivement et individuellement responsable de ses actes et de ses performances. En entreprise, être responsable c’est avoir la liberté de faire des choix et ensuite d’assumer ses choix. Ainsi Il n’y a pas de responsabilité sans liberté et il n’y a pas de liberté sans responsabilité. Ce couple liberté-responsabilité est bien évidemment au cœur de la notion d’engagement individuel et collectif. Croire qu’il peut y avoir un engagement sans liberté est un leurre. Croire qu’on peut accepter un engagement sans responsabilité est un leurre aussi. Se désintoxiquer de ces deux fausses croyances sera pour le manager de demain une nécessité. En effet, les longs fleuves tranquilles qu’ont connu les entreprises d’une certaine époque cèdent chaque jour un peu plus la place à des myriades de torrents turbulents et tumultueux. La visibilité cède la place à l’instabilité. Le permanent cède la place à l’effervescent ! Comment alors s’engager et se responsabiliser si plus rien n’est prévisible, si tout devient précaire et volatil ? La réponse émerge d’un nouvel art : l’art de réconcilier engagement et responsabilité.

Art de l’esprit d’entreprise, art de l’engagement, art de la responsabilité : Résumons leur sens de demain !

Puisqu‘il devient de plus en plus difficile de trouver un job qui nous convient, il ne nous reste plus qu’à créer ce job quel que soit notre statut (salarié, indépendant, artisan…) Voilà résumer l’art de l’esprit d’entreprise ! Puisqu’il devient de plus en plus difficile de déterminer ce qu’il adviendra, il ne nous reste plus qu’à déterminer ce que nous voulons ! Voilà résumé l’art de l’engagement. Et puisqu’il nous faut un point fixe pour ne pas être pris de vertige et que l’extérieur est tout le temps mouvant, alors apprenons à nous construire ce fixe de l’intérieur ! Voilà résumé l’art de la responsabilité. De cette difficile réconciliation entre esprit d’entreprise, engagement et responsabilité dépendra notre future qualité de vie. Cette réconciliation est un programme offert à chacun de nous avec à chaque fois deux limites : la durée et l’intensité que l’on s’autorise pour parvenir à cette réconciliation. Pour transcender et dépasser ces limites,  il est utile de rappeler que le pouvoir peut se déléguer…la responsabilité jamais. Chacun doit donc assumer ce qui lui arrive. Il faut réinventer la responsabilité individuelle si on veut reparler avec sincérité et efficacité de responsabilité collective. Deux principes de vie peuvent nous aider dans cette démarche :

Principe 1 : être responsable c’est avoir la liberté de faire des choix et ensuite d’assumer ses choix
Principe 2 : s’engager c’est se libérer et se libérer c’est s’engager

Ces deux principes sont les deux fondements d’une vraie liberté. La liberté est finalement la condition essentielle pour permettre une vraie responsabilité. La soumission tue la responsabilité parce qu’elle pousse à l’obéissance. Mais attention, être libre et responsable  nécessite d’être un athlète moral pour supporter d’être temporairement un marginal. Cette exigence morale consiste en réalité en une éthique toute personnelle pour réellement prendre en main son destin et profiter ensuite, quoi qu’il arrive, des options que l’on a choisies sans se polluer ou polluer son entourage.

http---www.pixteller.com-pdata-t-l-47296 (1)Se libérer, c’est s’engager en toute responsabilité…En 2015 engagez vous dans l’année du té

MPM2025
MPM @MPM2025
#Management mécanique : Un salarié sur deux anticipe qu’il ne pourra pas travailler au même rythme d’ici à dix ans.… https://t.co/ppdXGhpzok
MPM2025
MPM @MPM2025
#Management et #QVT : Comment maintenir l’engagement, Comment être attractif ?, Comment mettre en place un environn… https://t.co/B5ONJ8DF6Z