Sélectionner une page

Management de l’Europe : Vers une Renaissance ?

jeudi 24 novembre 2016

Management de l’Europe : Vers une Renaissance* ?

Sous la direction de Marc Halévy et la participation d’Edgar Morin

europeA ses débuts, l’Europe était une mosaïque de peuples et de cultures mais…aujourd’hui l’Union Européenne n’est plus qu’un assemblage mécanique sans âme. Les états qui la constituent ne jouent que la carte de leurs intérêts nationaux. Partout l’Europe est devenue le bouc émissaire : quoiqu’il advienne, c’est la faute de la commission européenne, de Bruxelles ou des fonctionnaires technocrates.

Alors, qu’est ce qui arrive à l’Europe ? Quelle Europe aurons-nous demain et de quelle Europe hériterons nos enfants et nos petits-enfants ? Une Europe pour qui ? ou encore une Europe pour quoi ?

L’ouvrage ci-dessus, écrit à plusieurs mains, témoigne de la complexité des questions évoquées et c’est un véritable défi que les différents auteurs ont su relever en formalisant des pistes pour une renaissance de l’Europe : une renaissance sans langue de bois, sans détours ni complexes bref une vraie bouffée d’oxygène dans la période de trouble que nous vivons actuellement. Pour les plus impatients et (les plus curieux) ci-dessous le lien du site de la maison d’édition et un extrait du livre

Qu’est ce qui arrive à…l’Europe?

Extrait du livre : Alors EUR(H)OPE… ou pas ?

Le vendredi 24 Juin 2016 restera dans le processus européen comme la date du Brexit. Bien que le Royaume-Uni n’ait jamais été (loin s’en faut !) au cœur de l’Europe, ce vote (surprise ?) des britanniques fait remonter à la surface tous les maux du projet européen et rouvre en grand une question essentielle : l’EUROPE POUR QUOI FAIRE ? Cette question est d’autant plus légitime que l’Europe n’a pas entendu le Brexit pour piquer sa crise : crise politique, crise financière, crise économique, crise migratoire…Et pourtant, malgré toutes ces crises (ou peut être grâce à toutes ces crises), il semble bien que rien n’arrête une idée dont le temps est venu. Gageons donc qu’après l’échec du projet européen viendra la réussite de l’intention européenne. Les britanniques ayant tirés les premiers, rendons leur hommage en transformant notre sujet (l’Europe pour quoi faire ?) en un titre clin d’œil (Alors Eur(h)ope… ou pas ?) pour illustrer à la fois les difficultés et les enjeux de la poursuite du processus européen…si poursuite il y a ! Mais avant d’aller plus loin, demandons-nous quelle différence existe-t-il entre un projet et une intention pour prétendre que le projet européen était condamné d’avance alors qu’une intention européenne pourrait émerger avec succès ?

Management de l’Europe : Vers une Renaissance ?

A cette interrogation, apportons cette précision : par nature (surtout lorsque les politiques s’en empare) un projet est toujours extrêmement mécanique et s’accorde donc très mal avec les nombreux aléas caractérisant les périodes de mutations profondes que nous connaissons. Le projet européen, pensé il y a déjà fort longtemps, ne pouvait pas résister aux lames de fond déclenchées par les sauts de complexité engendrés par les ruptures économiques, technologiques, organisationnelles et éthiques qu’il a traversé.livre-europe Ces ruptures irrémédiables, irréversibles mais toujours incertaines ont affecté toutes les facettes de la vie du citoyen européen et ont, de fait, désynchronisées le projet européen et les citoyens européens. Construit sur des bases dépassées et balayées, le projet européen ne fait plus rêver, ne résout plus rien et s’embourbe dans des complications inextricables. Pas étonnant dans ces conditions que les élections européennes affichent, dans pratiquement tous les pays membres, un taux de participation parmi les plus bas de toutes les élections existantes.

A l’inverse d’un projet, une intention est beaucoup plus organique que mécanique. Elle s’accorde (presque au sens musical du terme) souvent avec l’air du temps car elle n’a pas vraiment de but à atteindre. Elle n’a pas forcément de destination précise. Elle souhaite juste voyager, s’échanger, s’enrichir, se « viraliser » au mieux en profitant de ce qui se présente devant elle, avec elle ou en elle. Une intention est donc par nature, beaucoup plus souple, beaucoup plus agile, souvent plus simple aussi qu’un projet et c’est pour cela qu’elle véhicule souvent quelque chose de plus favorable, de plus positif, de plus entrainant, de plus enchantant. Pour le dire autrement, un projet (par nature déterministe) sait où il va mais il ne sait pas toujours ce qu’il veut alors qu’une intention ne sait pas toujours où elle va mais elle sait toujours ce qu’elle veut ! Voilà résumé toute la différence entre la rigidité souvent repoussante d’un projet déterministe et l’agilité souvent attrayante de l’idée d’intention. C’est cette différence de nature fondamentale entre un projet et une intention qui explique que le projet européen est en train de mourir et c’est cette même différence fondamentale qui expliquera que l’intention européenne émergera !

La suite et bien d’autres choses encore vous attendent ici…

Qu’est ce qui arrive à…l’Europe?

Articles conseillés

Management, planification et synchronisation : La valse à 3 temps

Plus un système devient complexe et moins il devient prédictible dans le temps. C’est le point commun entre la météo (le temps est de plus en plus incertain) et le management des organisations (prévoir ce qui va se passer dans le temps est de plus en plus difficile)....

Sociologie : Quelques exemples d’évolution des valeurs sociétales

De l’unité à l’unicité : le management de nos vies change de finalité Dans la société, comme dans les entreprises, le polythéisme des valeurs est de plus en plus patent. A l’unité d’hier se substitue en tout et partout l’unicité. Dit autrement, les blocs homogènes se...

Et si nous acceptions enfin l’incertitude !

Nous vivons dans un monde CIA - Complexe, Incertain et Ambigu et c’est pour cela que notre niveau de maitrise devient très relatif. Cette incertitude peut aller jusqu’à la peur : La peur de manquer, la peur de l’étranger, la peur du déclassement, la peur de...

Vers un changement de paradigme des compétences

      Le management des compétences navigue aujourd’hui entre tension et crispation. Le rêve de toute organisation dans une période de changements est de voir une vraie rupture dans la façon de faire et dans la façon d’être de ses collaborateurs. Ce...

Comment bien vieillir malgré tout?

Comment bien vieillir malgré tout ? Regard décalé sur une certaine Sagesse*. Mieux vaut être en travaux plutôt qu’un produit fini ! Voilà une bonne résolution pour bien vieillir. La caractéristique de ce qui est vivant est de se transformer. Le parti pris de la...

Parfums d’été

Parfums d’été Le management, au fond, c’est réaliser des choses extraordinaires à partir de choses ordinaires grâce à des managers à la fois vrais et hors normes. Six parfums composent l’alchimie de ce type de leadership : un parfum de noblesse dans l’intention, un...

Chef, digitalise-moi

Chef, digitalise-moi ! L’Homme est devenu le maillon faible de son espace-temps Le digital est une révolution technologique et un tsunami managérial. Pour la première fois de son histoire, l’homme est en effet devenu le maillon faible de son espace-temps. Ce n’est...

Management des organisations : Réflexion de fond sur le pilotage de la performance

Management des organisations : Réflexion de fond sur le pilotage de la performance En management, comme ailleurs, le problème n'est pas de piloter l’activité à l’aide d’indicateurs clés ou de révolutions technologiques X ou Y. Le vrai problème est de savoir si les...

Peut-on (encore) faire confiance au progrès technologique ?

Peut-on (encore) faire confiance au progrès technologique ? Ce début de XXI siècle est décidément un mélange très tumultueux entre des promesses de progrès inimaginables au XX siècle et des stigmates très persistants du « vieux monde » comme disent certains....

Le management peut-il réinventer l’espace-temps du travail ?

Lieux et liens au travail sont très cloisonnés. Le contrat de travail prévoit un lieu de travail précis mais ne prévoit aucun lien précis entre les personnes sauf des liens hiérarchiques. Le management peut-il réinventer le temps et l’espace économique ?

Dé-chainez-vous !

Dé-chainez-vous, cela fait un bien fou ! La liberté, çà ne se donne pas, ça se gagne… On ne naît pas libre, on n'est pas libre, on le devient et le chemin pour le devenir passe par un difficile et long travail intérieur à mener sur trois voies parallèles : la clarté...

le grand virage des managers

Pourquoi avons-nous besoin de nouveaux managers dans le paradigme en devenir ? La finalité d'une entreprise n'est ni de créer de l'emploi, ni d'enrichir ses actionnaires. La finalité d'une entreprise est de créer de la valeur d'usage et d'enrichir ses savoir-faire....

Management des organisations : Il est temps d’être « politiquement incorrect » !

Management des organisations : Il est temps d’être « politiquement incorrect » ! Technologiquement, on a déjà inventé l’entreprise de demain. Tout le monde peut s’en apercevoir pour le pire et le meilleur. En revanche, humainement parlant, on peine à trouver de...

Sérendipité ou l’art d’avoir de la chance

Sérendipité ou comment saisir les opportunités dans un monde devenu imprévisible ? La sérendipité est un mot à l’histoire singulière. Sur le plan phonétique, il n’a ni le charme ni l’usage commun de son homologue anglais (serendipity). Le sens le plus profond de ce...

Place de l’intuition dans le management des entreprises en période d’incertitude

"Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas". Cette célèbre citation signifie-t-elle un abandon de la raison, une incitation à une irrationalité ou encore plaide-elle pour un antirationalisme ? Non pas tout du tout. Il ne s'agit pas de cela. Il s'agit juste de...

La FéminiTé, une parfaite illustration des années en Té…qui nous attendent

Chacun le constate au quotidien : Le monde devient turbulent, effervescent voire violent. Nous vivons, irrésistiblement et irréversiblement, le passage d’un monde à un autre. Nous vivons aussi, plus ou moins douloureusement, le passage d’une logique à une autre avec à...

Les big data de la motivation

Big data de la motivation La motivation : un bien précieux en période de saturation La plupart des entreprises et des organisations sont confrontées à  un changement de modèle économique. A ces profonds changements, potentiellement déstabilisants pour les...

(R)évolution des modèles managériaux : Freins et leviers potentiels

(R)évolution des modèles managériaux : Freins et leviers potentiels En management, l’important n’est pas d’exiger mais d’obtenir. Cette nuance doit nous faire réfléchir sur les évolutions à apporter à nos techniques managériales. Cette introduction est d’autant plus...

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ?

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ? Les nouvelles techniques ne sont ni bonnes ni mauvaises, tout dépend ce que l’on en fait. Au fond, l’utilisation des techniques ne fait que révéler l’humain à lui-même ! Ce...

Le travail et nous en 2021 : Quelques éclairages sur une relation ambiguë

Dans 50 ans, travaillera-t-on encore ? En 1945, 60% de la population était rurale et travaillait dans les champs. Aujourd’hui moins de 2% de la population active est nécessaire pour nourrir les 98% restant. Les progrès techniques, l’automatisation, la mise en place...

MPM TV

Abonnez-vous à notre newsletter