L'âme de la brousse


Episode 6 : L’âme de la brousse

Le management postmoderne : l’art de se synchroniser avec « l´âme de la brousse »

Si nous devions résumer très simplement les cinq premiers épisodes de notre saga postmoderne, nous dirions que le passage à  la postmodernité est un véritable incubateur dans lequel nous constatons des ruptures socioéconomiques radicales avec l´avènement de nouvelles formes de vie en tribu donnant naissance à un nouvel art de vivre ensemble plus fusionnel et émotionnel que rationnel et raisonnable. Ce phénomène « tribal » a bien évidemment des conséquences radicales en management. En effet, ce retour en puissance des humeurs et des affects sur le bon vieux rationalisme et objectivisme, nous fait passer du contrat au pacte, de la raison à l´instinct, du droit chemin au sinueux destin, du savoir vivre au vouloir vivre, du besoin de liberté au besoin d´appartenance, de la communication à  la connexion, de l´homogénéisation à  la fragmentation, de l´universalité à  la spécificité, de la linéarité à la précarité. Cette liste de mutation n´est pas exhaustive, elle est en revanche touffue pour bien illustrer « l´âme de la brousse » qui serpente à  la fois au-delà  et en deçà  des doctrines bien pensantes d´une certaine intelligentsia managériale encore très moderne

La mission du manager de demain : Développer un nouvel art de vivre dans la brousse postmoderne

Dans cette brousse postmoderne et le peu de lisibilité et de visibilité qui la caractérise, comment retrouver un quotidien florissant lorsque l´on est salarié, patron, entrepreneur ou chômeur ? Avant de répondre, soulignons d´abord la gifle que cette question représente pour la modernité ! En effet, la société moderne était basée sur le projet d´une société parfaite ou tout devait être régulé par la loi au niveau d´un état, par le contrat au niveau des entreprises et par l´éducation nationale au niveau des enfants ! La perfection métallique, orchestrée par de grandes institutions centralisées, mènerait-elle au désenchantement ? Laissons chacun répondre en  conscience à  cette question. Une chose est certaine  en revanche : Les injonctions venues « d´en haut » finissent par lasser, d´autant plus que les progrès et les promesses annoncés ne sont pas toujours au rendez vous ! En écho à  ces injonctions venues du haut, l´envie de faire de la place aux expressions et aux initiatives collectives, locales et tribales fait chaque jour un peu plus d´ombre aux hiérarchies pyramidales centralisées. La société moderne voulait imposer la loi, le contrat et le formel. Les tribus postmodernes tentent bon gré mal gré d´ajuster la loi et la foi, le contrat et le pacte, le formel et l´informel en sciant au passage les piliers fondamentaux du management moderne. 

Réinventer la relation manager-managé pour réenchanter le quotidien dans l´entreprise

« vive le bricolage ! » au sens artisanal du terme, voilà  résumé le cri du cœur des organisations entreprenantes d´aujourd’hui. Et oui n´en déplaise aux élites, le management postmoderne c´est du bricolage ! Le management postmoderne répond à  aucune recette toute faite ou réchauffée ! Au contraire, ce management haute-couture répond à  une vraie envie de réinventer la relation manager-managé. Comme toute envie, elle vient de l´intérieure, elle est parfois débridée mais quasiment irrésistible et irrémédiable. En revanche, s´ajuster à  une nouvelle époque demande du temps. C´est pour cela que le management postmoderne parait encore aux yeux de certains exotique, confus ou imprécis !

Le management moderne planifiait des objectifs. Le management postmoderne synchronisera des intentions.

En quoi le management postmoderne peut-il nous aider à ré enchanter notre existence et à retrouver un quotidien florissant? Même s´il existe plusieurs réponses à  cette question, l´essentiel réside dans la nature du lien managérial. Le lien managérial moderne était un lien contractuel, hiérarchique et formel reposant sur des objectifs à atteindre et des taches à exécuter ! Le lien managérial postmoderne se tissera en tribu plus ou moins éphémères fondées sur des affects et des intentions denses et intenses  scellant des pactes forts ! Remarquons au passage, que l´idée d´intention est plus sensible que l´idée d´objectif qui est un mot plus métallique. Le  lien managérial moderne était surtout sur le devoir être. Le lien managérial postmoderne sera essentiellement sur le vouloir vivre, vivre sa passion, vivre sa vocation !

Un projet managérial postmoderne est donc basé sur des affects et des intentions. Un projet managérial postmoderne favorise et facilite un réel engagement personnel au détriment d´une obéissance collective de façade. Un projet managérial postmoderne se fraye un chemin entre la société qui se dit (les médias, les élites, les gens d´en haut) et la société qui se vit (les gens ordinaires qui font des choses extraordinaires) et c´est de cela dont nous avons réellement besoin pour manager la désillusion et le désenchantement dont nous sommes tous potentiellement victime en cette période de saturation idéologique dans laquelle nous baignons.  

Le manager de demain devra être une force d´interposition entre des contextes d´entreprise toujours plus complexes et des équipes toujours plus déroutées et ébranlées par ces contextes

Manager demain: Imaginez le réel?

On le sent bien, il y a dans ce lien managérial postmoderne à  la fois un retour au réel et paradoxalement un besoin d´imaginaire ! C´est peut être cela le pacte postmoderne ! Le besoin de s´inventer, de se construire et de vivre un autre réel ! Pour réinventer et redessiner le réel, le manager postmoderne doit devenir une forme d´interposition. En effet, un management performant n´obéit pas au contexte ou à  la conjoncture. Quel que soit le contexte ou la conjoncture, le besoin de management existe. Ce qui change, en revanche, ce sont les registres sur lesquels le management doit se caler pour que ce management soit perçu comme pertinent, cohérent et consistant. L´engagement des collaborateurs est une affaire d´époque et de circonstance. En 2013, un collaborateur ne s´investit pas dans son travail pour les mêmes raisons et dans les mêmes circonstances qu´il y a quelques années. Comprendre et s´adapter aux leviers de motivation actuels est clé pour mettre en place un management porteur de sens. C´est précisément pour redevenir un porteur de sens que le manager postmoderne doit devenir une force d´interposition entre des contextes d´entreprise toujours plus complexes et des équipes toujours plus déroutées et ébranlées par ces contextes. C´est même cette capacité d´interposition en situation complexe qui fera la légitimité et la crédibilité du manager postmoderne.

Le manager postmoderne sera à  la fois vrai et hors du commun

Le manager postmoderne c´est celui qui est à  la fois hors du commun et vrai ! C´est comme s´il devait imaginer le réel ! Être à la fois hors du commun et vrai, voilà peut être une définition très postmoderne du leadership. Mais n’anticipons pas et reparlons-en dans le prochain épisode ! A la semaine prochaine donc !

Articles conseillés

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ?

Intelligence Amplifiée : Va-t-on vers une fusion des cerveaux entre l’Homme et la Machine ? Les nouvelles techniques ne sont ni bonnes ni mauvaises, tout dépend ce que l’on en fait. Au fond, l’utilisation des techniques ne fait que révéler l’humain à lui-même ! Ce...

Le travail et nous en 2021 : Quelques éclairages sur une relation ambiguë

Dans 50 ans, travaillera-t-on encore ? En 1945, 60% de la population était rurale et travaillait dans les champs. Aujourd’hui moins de 2% de la population active est nécessaire pour nourrir les 98% restant. Les progrès techniques, l’automatisation, la mise en place...

2021, l’année en Té ?

2021 sera-t-elle l’année des opportuniTés ? Peut-être ! Alors, petit tour d'horizon de ce qui pourrait nous attendre ! Té comme CompléxiTé  La complexité, parce qu'elle induit de l'imprévisibilité, engendre une incertitude croissante. La seule réponse à cette...

La digitalisation : Une échasse pour une intelligence augmentée ou une béquille pour une humanité diminuée ?

La digitalisation : Une échasse pour une intelligence augmentée ou une béquille pour une humanité diminuée ? Une époque c’est d’abord un contexte technologique ! Comme toujours, l’éthique d’une époque doit se contextualiser au travers de ses révolutions...

Le Kit Spécial Déconfinement pour bien vivre avec le coronavirus et après !

A propos de notre autonomie… Comme dirait l’autre, l’anxiété est l’anticipation de quelque chose qui ne va probablement pas arriver. Nous sommes tous dans cette forme d’incertitude. Personne ne sait quand ni comment ce confinement cessera. Et la société d’aujourd’hui...

Le progrès

C’est quand tout va mal (ou presque)…que nous devons repenser la notion de progrès Une société lassée, désabusée, divisée et fatiguée…mais par quoi au juste ? Le Progrès au fond se résume souvent dans une tentative de libérer l’Homme de ses principales contraintes....

Management des organisations : Ce n’est pas une révolte chef, c’est une révolution !

Management des organisations : Ce n’est pas une révolte chef, c’est une révolution ! Mais qu’est ce qui arrive aux managers ? Sauf exception, plus une entreprise devient grande, plus elle est orientée vers des résultats à court terme, plus elle devient bureaucratique...

Employabilité : Prêt pour le monde d’après ?

Employabilité : Prêt pour le monde d’après ? La crise du coronavirus accélère la mutation du marché du travail En termes d’employabilité, le sujet du télétravail a sans aucun doute dominé les débats ces derniers temps mais il n’est au fond que l’écume du vrai sujet....

Le monde d’après : Une promesse éternelle une fois encore recyclée ?

Le monde d’après : Une promesse éternelle une fois encore recyclée ? La sidération de l’ensemble des gouvernements mondiaux devant la pandémie du coronavirus a mis en lumière deux choses inerrantes à l’économie mondialisée dans laquelle nous baignons. La première de...

Quelques interrogations à propos du monde d’après…

Quelques interrogations à propos du monde d’après… La nostalgie et l’utopie sont les deux grands pièges à éviter pour créer le monde de demain.  Réfléchir sur le monde d’après, c’est donc partir du monde d’aujourd’hui pour dépasser et transcender ses limites. Cet...

Qu’est ce qui nous arrive ? Eléments de réponse éclairés par les évènements en cours

Qu’est ce qui nous arrive ? Eléments de réponse éclairés par les évènements en cours En temps de crise, seules la force du bateau et la virtuosité du capitaine comptent La crise du coronavirus est une véritable radiographie de notre pays en révélant ce qu’il contient...

Le Kit Spécial Confinement : Un outil pratique pour favoriser et faciliter la vie d’après

A propos de notre autonomie… Comme dirait l’autre, l’anxiété est l’anticipation de quelque chose qui ne va probablement pas arriver. Nous sommes tous dans cette forme d’incertitude. Personne ne sait quand ni comment ce confinement cessera. Et la société d’aujourd’hui...

Organisation du travail en réseau : Mode d’emploi, avantages et pièges à éviter

Le réseau c’est le lien « si je veux ! » Un réseau est souvent un lieu où convergent et interagissent des hommes et des femmes qui se connectent utilement souvent avec audace et ferveur. Evidemment ces caractéristiques séduisent de plus en plus de professionnels...

La grande dislocation des systèmes hiérarchiques : dissection et explications

La grande dislocation des systèmes hiérarchiques : dissection et explications Une simple constation pour commencer La devise des pionniers est la suivante : La majorité des gens seront d’accord avec moi mais plus tard ! Appliquée au management des organisations, cette...

Devenir soi et pleinement soi : La vraie bonne résolution pour 2020 ?

Devenir soi et pleinement soi : La vraie bonne résolution pour 2021 ? Anthropologiquement,  si notre époque avait une signature ce serait à coup sûr : Devenir soi et pleinement soi ! Nous sommes plus que jamais épris de liberté et de singularisation. Avoir la...

Petit florilège des grandes maladies du management

Petit florilège des grandes maladies du management Les entreprises, comme les êtres humains, peuvent souffrir de troubles de la personnalité. Les plus graves sont : La schizophrénie : l’entreprise est déchirée entre les injonctions paradoxales dues à un contrôle accru...

Management et esprit d’équipe: recette et tour de main

Management et esprit d’équipe : Recette et tour de main ! En management comme ailleurs, l’esprit d’équipe est cette fabuleuse capacité à vivre ensemble des aventures fortes quelles que soient les conditions de températures et de pression ! Mais qu’est ce qui  fonde un...

Utilisation du capital humain: message d’alerte aux managers

Utilisation du capital humain : Message d’alerte aux managers ! Le management doit devenir plus influent et moins arrogant A l’heure où les Hommes sont en concurrence avec les machines, utiliser le capital humain comme un robot, en lui faisant suivre des process, est...

#Management des organisations: Regards sur la logique des leaders d’aujourd’hui

#Management des organisations : Regards sur la logique des leaders d’aujourd’hui…  La rigidité est pilonnée par la nécessaire agilité A quelques exceptions près, l’observation de la vie économique montre que plus une entreprise devient grande, plus elle est orientée...

Mon destin et moi: c’est qui qui décide?

Que nous dit au fond notre destin ? La notion de destin est très diversement appréciée. Une idée se dégage cependant de sa signification et nous pourrions la résumer ainsi : Dans la vie, tu ne choisis pas forcément ton rôle dans la pièce mais tu peux choisir de jouer...

MPM TV

Abonnez-vous à notre newsletter